Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Nautitech 40 en vadrouille

Un Nautitech 40 en vadrouille

Menu
Clandestinos

Clandestinos

Du soleil et du vent, Madgic se régale et a décidé de rejoindre en 3 longs bords Colson Cay .

La barrière de corail étincelante défile sur tribord. Toute voile dehors Madgic file à 7 nœuds sur un tapis d’eau émeraude pas plus épais que 3 à 4 mètres : grisant et inquiétant pour l’équipage qui reste vigilant.

A l’approche de Tobago cay ( pas celle des Grenadines ) , le génois est enroulé pour ralentir la glissade et sécuriser le passage sur le banc de sable suspecté  ( présent sur la carte Navionics mais absent de celle du guide ; 1m80 ).Garbutt Cay  dépassée , les profondeurs sont retrouvées jusque Colson Cay qui s’ouvre devant l’étrave de Madgic.Une barque de pêcheurs est à l’ancre.

Clandestinos
Clandestinos
Clandestinos
Clandestinos
Clandestinos

Il fait plus de 30 degrés , une brise rafraichit le soleil  brulant .Face à l'ouverture dans la mangrove ,l’équipage de Madgic se sent une âme d’explorateurs . Mais la faune n’est pas au rendez-vous , les oiseaux sont même muets . Une raie , un peu effrayée , nous fait une démonstration impressionnante de vitesse .

A l’autre bout de la baie , le campement des pêcheurs de « lobster » nourrit uniquement les fantasmes culinaires de l’équipage . Pas âme qui vive , excepté 2 chiens , hargneux , montant la garde et aboyant à tue-tête sans doute pour protéger un trésor d’écrevisses .

N’écoutant que son courage , l’équipage de Madgic fait demi-tour sans mettre pied sur la terre ferme.

Clandestinos
Clandestinos
Clandestinos
Clandestinos

La nuit tombe sur le mouillage. Mais quel est ce manège observé dans le cockpit de Madgic qui vient de s’éclairer ? L’équipage de Madgic scrute attentivement les faisceaux lumineux.

Le représentant du ministère de l’agriculture en ferait certainement un infarctus : 3 ou 4 passagers clandestins embarqués au Guatemala sortent attirés par la lumière. Le plus grand baptisé Raymond se déplace lentement, ventre à terre, manifestement affamés. Depuis quelques jours, la nourriture vient manifestement à leur manquer. Le cérémonial se répète tous les soirs. Trois ou peut-être quatre geikos clandestins, attirés par la lumière déployée et les insectes , sortent de leurs cachettes diurnes pour débuter la chasse. A bord, le capitaine en second a été chargé des relations publiques.

Clandestinos
Clandestinos
Clandestinos