Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Nautitech 40 en vadrouille

Un Nautitech 40 en vadrouille

Menu
Madgic back to Europe

Madgic back to Europe

Après 25 jours de mer , Madgic  a traversé l'Atlantique et arrive  à Horta .

Un arrêt bien mérité pour l'équipage et le bateau. 

Voici les premières impressions et souvenirs de l'équipage de Calypso Croisières qui convoye Madgic.

 

Transat : Martinique - Horta

Transat : Martinique - Horta

 

J25

18h : Ponton commerce de Horta, sur l'île de Faial aux Acores, trempés jusqu’aux os,on va pouvoir se sécher en allant boire un petit verre chez Peter en attendant une grosse entrecôte.
Eh ben non, le Covid nous en empêche. Interdiction de quitter le bateau, déception totale.

On va pouvoir quand même se faire livrer mais ça n’a pas le même goût.
Tant pis, on se rappelle alors les bons moments :

Cela fait 2 jours que Eole se rattrape - pas qu’un peu, 20, 25, 30 jusqu’à 35 nœuds en rafales avec la houle l’accompagnant jusqu’à plus de 3,5 mètres de haut, ce genre de longue houle que l’on a pu surfer.
On parle beaucoup de l’anticyclone des Açores. On a vécu la dépression des Açores.
Juste avant le réveil d’Eole nous avons eu , le vingt deuxième jour , l’un, voire même le plus beau spectacle que la nature puisse nous offrir.
Il faisait nuit noire, pas de lune, pas d’étoile.
Nous les voyons arriver tels des comètes nous fonçant dessus, en nous esquivant au dernier moment pour finalement nous accompagner, la magie opère.
Un ballet d’une dizaine de dauphins de nuit, dansant à l’unisson avec le plancton, ce dernier recouvrait, éclairait entièrement le moindre mouvement des dauphins.
Nous étions accompagnés de la plus magique des escortes.

 

 

 

 

En transat , Madgic se transforme en bateau-usine
En transat , Madgic se transforme en bateau-usine
En transat , Madgic se transforme en bateau-usine
En transat , Madgic se transforme en bateau-usine
En transat , Madgic se transforme en bateau-usine
En transat , Madgic se transforme en bateau-usine
En transat , Madgic se transforme en bateau-usine

En transat , Madgic se transforme en bateau-usine

J26
Journée off :  tous le monde a mal à la tête.

J27
Nous sommes sur la liste d attente pour avoir l'accès au ponton gas-oil,
Il y a 80 bateaux au mouillage . Aujourd’hui, le Portugal  commence à ouvrir ses frontières .

Si nous voulons mettre pied à terre , nous devons nous soumettre à un test Covid avec résultats en 3 jours. Trop long pour nous.
Du coup , on s’occupe du bateau:
     - Vérification du moteur avec contrôle des niveaux.
     - Vérification de la barre et drosse de barre.
     - Vérification du gréement, on monte au mât, c’est pour Jess et aussi Tuan pour la photo.
     - Réparation, couture sur le génois et resserrage de la manille du point de drisse.
La marina nous dit que l’on ne pourra pas faire nos pleins aujourd’hui.


 

Horta :Madgic y a apposé la trace de son passage
Horta :Madgic y a apposé la trace de son passage

Horta :Madgic y a apposé la trace de son passage

J28
C’est notre tour, on nous attend au ponton gasoil.
On fait les pleins et c'est reparti !
Il y a un bon petit vent, on met un ris et  le génois.
On passe sous le vent des îles parfois déventé mais c’est tellement beau.J28
C’est notre tour, on nous attend au ponton gasoil.
On fait les pleins et c'est reparti !
Il y a un bon petit vent, on met un ris et  le génois.
On passe sous le vent des îles parfois déventé mais c’est tellement beau.

Madgic back to Europe