Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Nautitech 40 en vadrouille

Un Nautitech 40 en vadrouille

Menu
Cap au nord ....du Bélize.

Cap au nord ....du Bélize.

Madgic a compris que ces sauts de puce d’ile en île ne le font pas vraiment avancer.

Toutes voiles dehors, Madgic déboule vers le Nord dans un long bord rapide et ininterrompu. Sorti par le Victoria Channel, Madgic s’échappe des myriades d’iles pour emprunter l’autoroute de la mer : le Inner Channel. Entre terre et récifs, ce long et large couloir  , permet de   remonter la côte bélizienne en eaux profondes et à Madgic de naviguer en ligne directe vers  Belize City .  

Eole en gardien dissipé lâche ses moutons. La voilure est réduite. Les vagues se heurtent aux étraves dans un combat sans cesse renouvelé. L’eau éclate en centaines de gouttes qui recouvrent pont et hublots. L’équipage retrouve ses marques progressivement dans cette mer intérieure désordonnée. Une confiance s’installe à nouveau entre le bateau et son équipage ; les quelques inquiétudes résiduelles s’estompent.

Cap au nord ....du Bélize.

Le vent et les vagues se calment au fur et à mesure que le rivage et la mangrove de Middle Long cay se rapprochent. Madgic jette l’ancre. Une petite barque de pêche le rejoint pour profiter de la protection de l’île . Un camp de pêcheurs sur pilotis bien qu’inactif semble la seule trace humaine sur cette longue mangrove.

La lune ne s’est pas encore levée. Mais dans la nuit étoilée un dôme de lumière englobe la ville de Belize City.

Middle Long cay
Middle Long cay
Middle Long cay

Middle Long cay

Sous les premiers rayons du soleil, par plaisir, Madgic tire de longs bords sur le grand plan d’eau aux couleurs surprenantes devant Belize City. La profondeur des eaux est plus que suffisante pour un catamaran.

Les paquebots de croisière et cargos, quant à eux, avec leur tirant d’eau de  6 à 8 mètres ne peuvent s’approcher de la ville . De vieilles carcasses rouillées témoignent d’erreurs de navigation anciennes.

Eloignés du port, des navettes incessantes emmènent les passagers du Marella Discovery 2 à terre. Les grues du cargo Dianthus, à l’ancre, déchargent dans des barges moins profondes leur cargaison qui atteindront ainsi les quais de Belize City.

En approche de Belize City
En approche de Belize City
En approche de Belize City
En approche de Belize City
En approche de Belize City
En approche de Belize City
En approche de Belize City

En approche de Belize City

Avant de tracer sa route par les chenaux peu profonds, même pour les catamarans, qui donnent accès au nord du Belize, Madgic fait halte dans un bras de mangrove immense  .Le dinghy est mis à l'eau et remonte ,entre les remparts de racines aquatiques , le chemin qui mène à la mer derrière la barrière du récif.Le but n'est pas atteint, la distance est trop grande.

Drowned Cays
Drowned Cays
Drowned Cays

Drowned Cays

Un axe d’échange permet les liaisons entre Belize City , Kikauker et San Pedro et les autres îles.

Barges remplies à rebord, navettes rapides jaunes et vertes ….. et catamarans  se croisent sur ce plan d’eau peu profond . Madgic suit ses propres traces bien utiles dans les passages délicats. Shallow Bogue Cay et Porto Stuck monopolisent toute l’attention de l’équipage. Il le sait : Madgic est très chatouilleur au niveau de ses quillons.

 

Cap au nord ....du Bélize.
Cap au nord ....du Bélize.
Cap au nord ....du Bélize.
Cap au nord ....du Bélize.
Cap au nord ....du Bélize.
Cap au nord ....du Bélize.

Madgic jette l’ancre dans la baie animée de KiKauker. Retrouvera -t-il son ami le lamentin ?

Kikauker....ambiance musicale
Kikauker....ambiance musicale

Kikauker....ambiance musicale