Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Nautitech 40 en vadrouille

Un Nautitech 40 en vadrouille

Menu
Barefoot......à Placencia

Barefoot......à Placencia

Après le calme absolu du mouillage de New Haven, Madgic fait escale derrière l’ile de Placencia.

Attiré par les couleurs vives des 4 bungalows, l’équipage débarque sur le pier. Il est accueilli par un vieux rasta « gardien du lieu» qui perçoit ,comme un Robin des bois , 2 dollars béliziens pour ouvrir les portes de la ville ..ou  plutôt du village .

Les 900 habitants de Placencia n’ont aucune raison de se perdre ; l’équipage de Madgic non plus .

Trois axes découpent le village à l’ambiance rasta : la plage , le « sidewalk » et la rue principale.

Le Pier
Le Pier
Le Pier
Le Pier

Le Pier

La rue principale concentre l’activité commerciale : une rue poussiéreuse, peu de circulation, deux ou trois grandes épiceries chinoises , 2 banques , un barber , quelques boutiques , le centre BTL de téléphonie  et quelques étales  de fruits et légumes….Les allées perpendiculaires en  terre rejoignent le « sidewalk ».

Rue principale
Rue principale
Rue principale
Rue principale

Rue principale

Cette longue allée piétonne, bétonnée et étroite d’un mètre  s’insère entre la plage et la rue principale. Selon le livre des records, elle serait la rue la plus étroite du monde !Petits restos , boutiques d’artisanat et  excursionnistes  y prennent place de part et d’autre . Un petit hôtel le « Seaview » essaie de préserver sa vue sur le bord de mer entre les cocotiers.

Un peu en retrait quelques habitations sur pilotis, plus ou moins défraichies ,contrastent avec les constructions flambant neuves des promoteurs immobiliers.

The Sidewalk
The Sidewalk
The Sidewalk
The Sidewalk
The Sidewalk
The Sidewalk
The Sidewalk

The Sidewalk

« Hi Guys » apostrophe la serveuse du bar de plage  . Le soleil décline sur le côté au vent de la côte. Deux musiciens rastas mettent l’ambiance en background et font se trémousser à tour de rôle tous les vacanciers américains à l’heure de l’Happy Hour . Les devises des bars n’incitent pas à la sobriété mais plutôt à la détente.

The beach
The beach
The beach
The beach
The beach

The beach

L’ambiance barefoot ( « pieds nus ») de la  station balnéaire est plutôt agréable . Mais si vous cherchez des indigènes qui ne parlent que leur dialecte et n’ont jamais vu d’autres tribus, ce n’est pas à Placencia qu’il faut vous arrêter.

Sur le mouillage , le soleil laisse la place à la lune .

Barefoot......à Placencia
Barefoot......à Placencia
Barefoot......à Placencia
Barefoot......à Placencia

Infos pratiques

  • Mouillage vaste , de bonne tenue par 5 mètres de fond ; bien protégé des vents dominants.
  • Avitaillement complet possible en ville au Ming’s supermarket
  • Carte téléphonique chez BTL : fermé samedi et dimanche. Prendre passeport.
  • Club de plongée
  • Base de location Moorings : en activité ?
  • Dinghy au pier principal - Dépôt poubelle possible.