Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Nautitech 40 en vadrouille

Un Nautitech 40 en vadrouille

Menu
Tik'Al : au coeur de la jungle maya

Tik'Al : au coeur de la jungle maya

Le minibus nous cueuille  au bord du lac avant le lever du soleil  .Il est 5h30 , El Remate est encore plongé dans la nuit .

Après 3/4 heures de route , la barrière du Parc national de Tikal apparait dans les phares du minibus.Elle marque l'entrée de ce site archéologique précolombien exceptionnel ,patrimoine Mondial de l'Unesco .

Les caisses s'ouvrent avec les premières lueurs du jour et délivrent les précieux sésames.

Attention : passeports obligatoires ....Ce serait idiot de les oublier et de se faire refuser l'accès après tout ce chemin.

Tikal a été un des royaumes mayas les plus puissants . Enfouie dans l'épaisseur de la jungle ,les conquistadors espagnols ne l'ont pas découverte .Sur base de la tradition orale , Tikal est redécouverte par les autorités guatémaltèques dans les années 1850 mais ne s'ouvrira aux archéologues que cent ans plus tard.

Le visiteur est d'emblée frappé par  l'étendue de cette mégapole perdue au milieu de la jungle; puis  intrigué par la disparition de cette civilisation  qui n'a pas donné le jour comme Rome ou Athènes à une grande capitale moderne.

Dans les 25 km entourant son centre , plus de 400000 mayas vécurent ici à l' apogée de Tikal entre 200 et 800 après JC.

Malgré sa population importante , Tikal assurait sa ressources en eau potable grâce à la seule collecte des eaux de pluie dans de grands bassins réservoirs;

Tikal s'est ensuite effacée progressivement , s'abandonnant à la jungle pour des raisons obscures : guerres , hégémonie de leurs voisins Toltèques, manque de ressources  ou plus probablement  surpopulation 

Des informations partielles nous sont parvenues sur cette civilisation avancée ( astronomie , mathématiques ...) qui garde donc sa part de mystère.

A leur arrivée , les prêtres espagnols ont fait bruler les rares  livres "impies" en figuier  contenant le savoir maya.

 

 

Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya

Le Parc est immense et s'étend sur 16 Km2 . Nous empruntons les chaussées  taillées dans la jungle par les explorateurs pour progresser vers la Gran Plaza , centre névralgique de l'ancienne cité maya .Trois mille structures ont été recensées . Les plus importantes ont été défrichées; beaucoup  dorment encore sous l'inexorable  tapis végétal.

Ici se sont succédés les rois mayas : "Grande patte de jaguar ;Grenouille fumante ; Griffe d'oiseau ,Premier Crocodile poussé par son père , Hibou ....Propulseur.

Le Palacio de las Acanaladuras apparait au milieu des arbres sous le cri des oiseaux .Ces ruines ne cassent pas des briques ...

Rapidement , au détour d'un chemin , les 9 niveaux du temple du Gran Jaguar s'impose à nous . De part et d'autre de la Gran Plaza ,  le temple du roi Ah Cacao et  de son épouse se font face.

La pensée se perd en rêvant  aux fastes des cérémonies sous les linteaux en bois colorés de ces monuments  recouverts de stuc aux couleurs vives . Contrairement aux pyramides égyptiennes , celles des Mayas constituaient principalement des lieux de cultes et de gloire aux souverains; bien que les restes de Ah Cacao et ses innombrables  bijoux en jade gisaient sous la pyramide du Gran Jaguar.

La nature nous accueille : un immense ceiba donne le ton , des coatis queues fièrement relevées traversent en nombre le chemin ....

 

Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya

Nous progressons vers le temple IV à l'ouest du site .Les longues marches de pierre empruntées par les dignitaires ,il y a 1500 ans ,sont usées par le temps qui passe et les outrages du climat . Un escalier raide ,en  bois , permet d'atteindre le sommet de la pyramide 70 mètres plus haut .  L'immensité de la jungle éclate aux yeux .Seules les sommets gris des plus grandes pyramides percent l'immense tapis vert.

Le travail des hommes semblent bien dérisoire par rapport à celui de la nature: la lutte est inégale.

Après une halte ombragée et paisible sur la Plaza de los Siete Templos , les équipages s'offrent de nouvelles ascensions . Le sommet du  temple V , à nouveau accessible , dépasse à peine de la cime élevées des grands arbres et  donne une vue panoramique sur l'acropole centrale et les temples de la  Gran Plaza. Un couple de  perroquets fluo  virevoltent sous nos yeux.

L'approche de quelques temples cachés entre les arbres  vous font avancer avec prudence ,dans les pas d'Indiana Jones .

Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya

Le soleil commence à briller et les visiteurs à affluer .Au centre de la Grande Plaza, la communauté maya , regroupée autour d'une plate-forme en ciment , se livre à des rites qui nous sont inconnus .Les rites ancestraux et les offrandes sont entrecoupés de "Santa Maria" et se terminent par une épaisse fumée noire d'encens qui fait planer l'esprit maya sur Tikal.

Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya

La découverte du  site se poursuit au gré des chemins ombragés  parcourant la jungle.

Le croassement des toucans invisibles  nous accompagnent.

La façade et les marches du temple VI ,restaurés il y a quelques années , se dressent devant nous .Les efforts de restauration  commencent déjà à céder le pas à la nature qui a décidé de reprendre l'endroit coute que coute ;sous l’œil d'un singe hurleur bien plus préoccupé à surveiller sa progéniture sautant de branches en branches à la cime des arbres.

Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya

A la gare routière de Flores , le prochain bus-retour vers le Rio Dulce n'est annoncé qu'en fin d'après-midi.Le temps pour l'équipage de Madgic de gérer une "gerbasubita" d'origine mystérieuse  .Une malédiction maya peut-être ?

Après 4 heures de route , la rue principale du Rio  Dulce se dessine dans la nuit et augure un repos nécessaire.

Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya
Tik'Al : au coeur de la jungle maya