Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
http://www.catamaranmadgic.org

Un Nautitech 40 en vadrouille

Menu
Como es el regreso?

Como es el regreso?

Comment se passe le retour ? Muy bueno pero un poco difficil..

Le jetlag* affecte l'équipage après ses 6 mois de décalage horaire..

Puisque l'équipage  a repris contact permanent avec la terre , nous appellerons ses membres par leur prénom. Nathalie , ex-capitaine en second , et Vincent , ex-capitaine , ne trouvent  pas le sommeil .A défaut de regarder les étoiles , ils regardent le plafond de la chambre jusque 4 hrs du matin. Nathalie est sans appétit la journée mais son estomac réclame la nuit .Vincent regrette un peu le rhum des Antilles.

Mais ils n'ont pas le mal de terre : principale inquiétude de leurs connaissances.

L'immensité bleutée est remplacée par le vert à perte de vue des vignes.

La jolie pleine lune passe déjà presque inaperçue malgré ses reflets sur la surface de la piscine.

Le croassement des grenouilles signale le changement de méridien.

 

* : pour le néophyte , il est conseillé de consulter wikipedia pour différencier le jetlag du lazy-bag

Como es el regreso?

Comment décrire l'aspect psychologique de Nathalie et Vincent.

Après le bonheur des retrouvailles familiales  , ils ont le coeur un peu gros d'avoir laissé Madgic la-bas au Guatemala près du palapa..

Le comportementaliste Philippe Katerine a su trouver les mots juste pour caractériser avec le plus de finesse  leur état d'esprit , 

Conférence de P.Katerine

Ils  ne vous raconteront pas en différé et avec moult détails :

- les tempêtes épouvantables qu'ils ont rencontrées ;

- les prisons dominicaines évitées de justesse ( que ne ferait-on pas pour une connexion internet);

la paroi démesurée du cargo fantôme , monstre d'acier ,  qui les a frôlé de tellement près que nous avons pu lire la marque des boulons de coque;

- les pirates auxquels ils ont échappés grâce à notre seul courage;

- les baignades au milieu de l'Atlantique par 4000 mètres de fond entourés de requins;

- les voyoux qui  ont voulu les  dépouiller sans succès ;

- le chauffeur cubain de taxi en slip qui siphonait son carburateur;

- la horde de crocodiles cubains qui a failli les dévorer;

- les heures sans fin à la barre , le visage sculpté par le vent et le sel pour suppléer le pilote;

- leur première rencontre   avec les gangs guatémaltèques....

PS : Petit jeu : trouver la seule situation véridique ...

Par contre , si vous manquez de lecture , ils vous conseillent :

le "manuel du parfait exploraseur" de Matthias Debureaux intitulé

" De l'art d'ennuyer en racontant ses voyages ".

Bien sur , l'heure est aux bilans et ceux-ci prendront place dans ce blog.

Bilan humain ( pas de victime ) , bilan des préparatifs , bilan du bateau et du matériel, des pays visités.....

Mais le bilan global est excellent puisque l'équipage a décidé  de poursuivre l'aventure .

Le blog sera également mis à jour :

- des photos supplémentaires ,non publiées  par manque de connexion  internet rapide, seront insérées ;

- des textes viendront compléter quelques billets rédigés en hâte ( eh oui,  on peut manquer de temps pour tout faire même dans une année sabbatique....à méditer )  

- et surtout la liste des batocopains s'agrandira

A très bientôt donc .