Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
http://www.catamaranmadgic.org

Un Nautitech 40 en vadrouille

Menu
Los Haitises :la  nature à l'état originel

Los Haitises :la nature à l'état originel

Madgic glisse vers le Parc National de Los Haitises. La mer est à peine ridée, le soleil ardent monte dans le ciel. Il fait chaud, très chaud.

Au fur et à mesure, le paysage se précise face aux étraves. Le sentiment d’un moment d’exception imminent se ressent nettement.

La nature apparait dans son état originel telle qu’elle était il y a plusieurs milliers d’années. Les indiens Taïnos vivaient dans ce même décor.  Ici, la même nature exubérante  s’est offerte aux conquistadors pour leur plus grand émerveillement.

Les premières mongotes , collines calcaires  , perdues au fond  de la baie de l’immense Bahia de Samana marquent  l’entrée de la baie plus modeste de Santo Lorenzo. Derrière une plage de sable blanc s’étire , dans les cocotiers , un campement de pêcheurs.

Un seul voilier paresse dans cette baie bordée d’une végétation omniprésente. Madgic jette l’ancre face à la cabane du ranger du parc. La couleur marron de l’eau et les méduses incitent plutôt à la découverte de cet immense terrain de jeux qu’à la baignade.

 

 

Los Haitises :la  nature à l'état originel
Los Haitises :la  nature à l'état originel
Los Haitises :la  nature à l'état originel
Los Haitises :la  nature à l'état originel
Los Haitises :la  nature à l'état originel

Les nombreuses mongotes , baignées par la mer  ,laissent découvrir  leurs contours majestueux. Des oiseaux les survolent en tous sens . La végétation verdoyante descend le long des parois jusqu’à toucher l’eau. L’équipage les contourne en annexe avant de s’enfoncer dans les méandres de la mangrove.

Los Haitises :la  nature à l'état originel
Los Haitises :la  nature à l'état originel

De beaux échassiers bleus ou blancs se reposent sur les racines des palétuviers. Tout au long du cours d’eau principal, des silhouettes tapies dans l’ombre semblent pêcher. Nous les saluons. Un crabe gesticulant au bout d’une de leur cordes confirme l’objet de la pêche . La quiétude de l’endroit est totale.

Los Haitises :la  nature à l'état originel
Los Haitises :la  nature à l'état originel
Los Haitises :la  nature à l'état originel
Los Haitises :la  nature à l'état originel
Los Haitises :la  nature à l'état originel

Madgic seul au mouillage commence à trouver le temps long . L’équipage rebrousse chemin et s’arrête saluer le ranger du Parc.

Un jeune dominicain en uniforme nous accueille en bout de ponton. Sourire aux lèvres, il essaie de nous faire comprendre en espagnol sa vie . Il séjourne seul durant une semaine ici sur le campement avant de profiter de sa famille l’autre semaine.

Il nous emmène à travers un dédale de blocs et d’escaliers de bois pour aboutir dans des grottes habitées (*) par les indiens Taïnos  comme les sculptures dans la roche en témoigne .Par endroit , la mer pénètre paisiblement ses grottes. Quelques ouvertures donnent une vue sur mer exceptionnelle à ces lofts d’un autre âge.

(*) Pour les lecteurs inattentifs : ils n’étaient pas là.I

Los Haitises :la  nature à l'état originel
Los Haitises :la  nature à l'état originel
Los Haitises :la  nature à l'état originel
Los Haitises :la  nature à l'état originel
Los Haitises :la  nature à l'état originel
Los Haitises :la  nature à l'état originel

Infos pratiques

Parc à 10 nM de la marina

Autorisation gratuite mais à demander aux autorités du port.

Durée de séjour autorisée réduite à 1 nuit