Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Un Nautitech 40 en vadrouille

Un Nautitech 40 en vadrouille

Menu
D'île en île

D'île en île

Cap vers Fuerteventura.  Le magnifique mais inquiétant mouillage de Papagayo disparait  dans le sillage de Madgic éclairé par les lumières du lever du jour.

45nM nous sépare de notre objectif : Tarajal. Ce port semble pouvoir accueillir Madgic et dispose ,de plus , d'un mouillage tout proche qui semble le mieux protégé de Fuerteventura.

L'île de Lobos est laissée à tribord .Un vent faible pousse Madgic sous grand-voile seule le long des étendues de sable des Playas Grande.

Le vent  peu matinal s'établit enfin.Le gennaker est hissé et  permet de faire défiler à plus vive allure cette partie de côte  beaucoup plus urbanisée .

Rosario  , port de commerce et de ferries est dépassé sans regret. Le vert des pelouses de son  golf contraste étonnamment avec les couleurs minérales de l'île.

 

D'île en île

Avec plaisir , nous retrouvons des paysages préservés sauvages et volcaniques.

Quelques hameaux font face à la mer en toute quiétude.

Le mouillage de Las Playitas abritent tant bien que mal quelques catamarans.Nous poursuivons notre route.

Hameau et Las Playitas
Hameau et Las Playitas

Hameau et Las Playitas

Madgic se laisse interpeller par le mouillage de Tarajal .

Tarajal est une des  grandes villes de Fuerteventura mais semble  restée à l'écart des flux touristiques .

Les palmiers et les couleurs vives des maisons en bord de plage donnent une ambiance paisible .

L'ancre croche dans cet immense fond de sable . Un autre voilier tiendra compagnie à Madgic pour cette première nuit à Fuerteventura.

Le calme de cette journée en mer se prolonge.

Mouillage de Tarajal
Mouillage de Tarajal
Mouillage de Tarajal

Mouillage de Tarajal

D'île en île