Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
http://www.catamaranmadgic.org

Un Nautitech 40 en vadrouille

Menu
Et c'est pas fini...

Et c'est pas fini...

78 jours ! La préparation avance mais c'est pas fini.

Ce We , petite nav en baie d'Aigues Mortes depuis longtemps.....presque du bonheur.

Mais il ne faut pas oublier le principe d' Antoine" qui dit que 'toute mécanique possède un état normal, stable et naturel, l'état de panne; on peut parfois, pour une durée toujours limitée et avec beaucoup d'efforts, la maintenir dans un état instable et anormal, l'état de marche;

Premier problème : l’émerillon d' enrouleur reste bloqué .

Petite montée au mat: le Mastclimber est validé; un peu d'exercice pour les abdos et les cuisses mais efficace .

Affalage du génois .Changement d’émerillon à prévoir ! C'est bête , on avait justement fait changer le gréement dormant en novembre pour ne pas être à la bourre ." On à un tas de problème avec les émerillons Facnor .Après 4 ans il faut les changer tandis que les Profurl tiennent 20 ans ."

On nous l'aurait dit plus tôt (p.ex. au moment du changement de l'étai.....). Là , on est parti pour 2 à 3 semaines d'attente des pièces ; démontage de l'étai quand le gréeur sera dispo ....en pleine saison. Bref : prévisionnel début juillet ,après le carnage ( non le carénage , il devrait être bien fait ) prévu fin juin a Port Leucate.

Deuxième problème : l'anémomètre ne tient plus ces réglages ? Cela va être difficile pour lui de faire partie du voyage. Réflexions ( les Raymarine ST60 ne se font plus ) ; donc achat et bricolage en perspective .

Didier de Carène Service à La Grande Motte nous chouchoute les systèmes de refroidissement et règle culbuteurs , les injecteurs et rélaise lecheck-up des démarreurs et alaternateurs

Le problème des feux est en bonne voie de résolution ( merci encore à l'électricien qui pendant la location à retirer toute les connections sans succès .....) .Il suffit semble-t-il de tirer un câble de masse supplémentaire ( avec les détours : 8 mètres de câble sont nécessaires pour 2 mètres de distance à vol d'oiseau ). En sachant que ,dans un bateau , la vitesse de progression d'un câble est 2 mètres par 30 minutes d'effort (estimation personnelle confortée par le câblage électrique du désal ..), calculez le temps mis par le capitaine et le nombre d'années qu'il a pris pendant ce laps de temps.

Le suspens reste complet pour la fabrication du nouveau tuyau de gaz dont le pas de vis a été forcé( une vraie saga , je te raconterai oh! lecteur avide de détails techniques ou des emmerdes des autres ).

Quelques bricoles : ancre à changer avec manille à disquer , guindeau à remplacer ( "Les Quick tiennent 6 - 7 ans maxi , puis ils se cisaillent à la base par corrosion" - c'est malin maintenant qu'on est prévenu , on se sent obligé de la changer....).

Et c'est pas fini...

Le matériel de survie est testé .

Les photos sont floutées :la rédaction n'ayant pas obtenu des intéressés les droits complets de publication .

.

Les aménagements intérieurs se terminent : une palme de prise de tête pour les moustiquaires.

Par contre , énorme satisfaction pour le rangement sous le four : stockage bien centre de 40 litres d'eau (on y mettra du rhum plus tard ....)

Et nous sommes passés au stade des 1ers rangements. Youpie!

 

 

 

Et c'est pas fini...
Et c'est pas fini...Et c'est pas fini...

Nous nous risquons même a un petit thon rouge à la tahitienne ." Rien de plus facile " ....Il reste néanmoins un peu de chemin pour les 3 étoiles du Michelin.

Il faudra d'abord pêcher un poisson (du poisson est déjà peut-être prétentieux) : un challenge m'a été lancé ( Pari en ligne me donne d'ailleurs à 6 contre 1).

De toute façon , le skipper a prévu de quoi faire face aux pêches infructueuses...

Et c'est pas fini...